Posts

Delta Airlines commande 11.000 tablettes Surface 2 pour ses pilotes

Microsoft a réussi à convaincre Delta Airlines d’équiper ses 11 000 pilotes de sa nouvelle tablette Surface 2 sous Windows RT 8.1 et non, de la version Surface Pro 2 sous Windows 8.1, comme on aurait pu s’y attendre.
 Les tablettes Surface 2 remplaceront les mallettes pesantes des pilotes, représentant un gain de poids, source d’économie de carburant. Elles embarqueront la documentation de bord dématérialisée (manuels de vol, check-list, outils de pilotage) qui est utilisée au sol, lors de la préparation du vol.
La compagnie aérienne vise la disparition complète du papier dans ses cabines de pilotage d’ici la fin de l’année 2014. Les pilotes des Boeings 757 et 767 seront les premiers à en bénéficier.
Pour cela, Delta Airlines attend de recevoir, courant 2014, l’approbation de l’agence fédérale américaine de l’aviation civile (FAA) pour que les tablettes puissent être utilisées dans le cockpit pendant toutes les étapes d’un vol.

Air France et American Airlines ont choisi l’iPad pour leurs pilotes

Le choix de la compagnie Delta Airlines en faveur des tablettes Surface 2 peut s’expliquer par le fait qu’elle avait déjà choisi d’équiper plus de 19 000 agents de bord de smartphone Nokia Lumia 820 (sous Windows Phone) pour les achats effectués par les passagers en vol.
Ce contrat est une victoire symbolique pour Microsoft. Les grandes compagnies aériennes (American Airlines, Air France) ont opté pour l’iPad d’Apple, pour doter leur pilotes de tablettes contenant leurs documents de vol informatisés.

 Pour en savoir plus

La moitié des pilotes d’avion britanniques s’endorment dans le cockpit

Plus de la moitié des pilotes britanniques (56%) se sont déjà endormis dans le cockpit et près d’un tiers d’entre eux a découvert à son réveil que son copilote dormait également, selon une enquête publiée vendredi par l’association britannique des pilotes de ligne.

Quelque 43% des pilotes estiment aussi que leurs compétences ont été compromises au moins une fois par mois au cours des six derniers mois à cause de la fatigue.

Près de la moitié des pilotes (49%) juge que la fatigue est la principale menace pesant sur la sécurité aérienne, un facteur trois fois plus important que toute autre menace, selon un sondage réalisé auprès de 500 pilotes de ligne par l’institut ComRes.

L’enquête est rendue publique alors que deux pilotes d’un Airbus appartenant à une compagnie aérienne britannique se sont endormis pendant un vol le 13 août, selon un rapport de l’Autorité de l’aviation civile au Royaume-Uni. L’un des pilotes a expliqué que lui et son collègue n’avaient eu que cinq heures de sommeil la nuit précédant le vol.

Le sondage réalisé pour l’association des pilotes de ligne (BALPA) est publié avant un vote, lundi, de la commission des transports du parlement européen sur un texte consacré aux temps de travail et repos minimum requis pour le personnel aérien.

BALPA s’oppose à cette nouvelle régulation, affirmant notamment qu’un pilote pourra atterrir 22 heures après s’être réveillé, ce qui correspond à “un niveau de fatigue équivalant à celui ressenti après avoir consommé quatre fois la limite d’alcool autorisée pour voler”.

“La fatigue est déjà un défi majeur pour les pilotes, qui sont extrêmement inquiets des nouvelles réglementations de l’UE (…) conduisant à une augmentation des niveaux de fatigue, dont il a été démontré qu’ils représentent un facteur important dans les accidents aériens”, a estimé le secrétaire général de BALPA, Jim McAuslan, dans un communiqué.

Dans un document publié vendredi, la Commission européenne a expliqué que le texte étudié lundi prévoyait que le temps d’attente à l’aéroport et le temps de vol ne pouvaient pas excéder 16 heures pour les pilotes, alors qu’actuellement cette période peut aller jusqu’à 26 heures.

 Pour en savoir plus

Bonne Nouvelle : Boeing revoit à la hausse les besoins mondiaux de pilotes de ligne

D’ici à 2032, Boeing estime qu’il faudra former 498.000 pilotes de ligne et 556.000 mécaniciens pour faire face au développement de la flotte mondiale du transport aérien.

Selon une récente estimation de Boeing, le transport aérien aura besoin de plus d’un million de nouveaux pilotes de ligne et de nouveaux mécaniciens dans les vingt ans à venir.

Cette prévision s’appuie sur les ventes record qu’enregistrent les avionneurs. D’ici à 2032, c’est donc, précisément 498.000 pilotes et 556.000 mécaniciens qu’il va falloir former, soit 25.000 pilotes et 28.000 techniciens par an.

Besoins mondiaux de pilotes et techniciens 2013-2032
Regions Pilotes Techniciens
Asie-Pacifique 192.300 215.300
Europe 99.700 108.200
Amérique du Nord 85.700 97.900
Moyen-Orient 48.600 47.600
Amérique Latine 40.000 53.100
Afrique 16.500 15.900
Russie et CEI 15.200 18.000

Dans la plupart des régions du monde, les prévisions sont à la hausse, sauf en Europe.
 
 

 Pour en savoir plus

Validation d’une licence française par la FAA

Validation d’une licence française par la FAA

La validation d’une licence française (privée et professionnelle), par les autorités aéronautiques des Etats-Unis d’Amérique, s’obtient uniquement auprès des bureaux FSDO (Flight Standard District Office) de la FAA (Federal Aviation Administration).

En premier lieu, la FAA doit vérifier l’authenticité de la licence auprès de l’autorité de l’aviation civile qui l’a émise, en l’occurrence la direction de la sécurité de l’Aviation civile (DSAC), direction relevant de la direction générale de l’Aviation civile (DGAC). A cet égard, il vous appartient de renseigner le formulaire de vérification d’authenticité situé sur le site du “Airman Certification Branch” :

NOTA : case 11 de ce formulaire, vous devez indiquer l’adresse du bureau FSDO (Flight Standard District Office) dans lequel vous comptez vous rendre pour effectuer les formalités de conversion. Pour les adresses des FSDO sur tout le territoire américain, voir le site de la FAA : http://www.faa.gov/about/office_org/field_offices/fsdo/
Le formulaire (n°AC 8060-71) renseigné, ainsi que les documents justificatifs :
– la copie de la licence,
– la copie du certificat médical,
– la copie d’une pièce d’identité comportant une photographie.
doivent être envoyés ou faxés à l’adresse suivante :
Department of Transportation
Federal Aviation Administration
Airmen Certification Branch, AFS-760
PO Box 25082
Oklahoma City, OK 73125-0082
Fax : 001 (405) 954-9922Il est impératif d’envoyer à la DSAC copie de cet envoi  par courriel exclusivementaux 2 adresses courriels suivantes en précisant dans l’objet du mél vos nom et prénoms :

(la taille des courriels en réception est limité à 4 M aussi pensez à fractionner vos envois en cas de dépassement).Il est inutile de contacter directement le pôle licences tout au long de cette procédure dont la responsabilité incombe seulement à la FAA.

Après un délai de 45 à 60 jours, le « Airmen Certification Branch » vous enverra une lettre confirmant la validation de votre licence. Une lettre sera aussi envoyée au bureau FSDO que vous avez indiqué dans le formulaire.

Vous pourrez ensuite vous rapprocher du FSDO et prendre rendez-vous avec lui pour la validation de votre licence. Les documents à fournir sont les suivants :

– votre licence originale,
– la lettre de Airmen Certification Branch qui vous a été adressé,
– une pièce d’identité comportant une photographie.Vous obtiendrez alors une validation américaine de votre licence de pilote privé française.
Elle sera valable aussi longtemps que votre licence française.

Pour plus de détail sur cette procédure, vous pouvez lire la note d’actualité validation d’une licence par la FAA.

Pilotes : convertissez vos licences nationales ! Aircrew !

Pilotes d’avions ou d’hélicoptères : convertissez vos licences nationales !

Les titulaires d’une licence nationale doivent prendre des mesures pour la mise en oeuvre de la transition entre le dispositif national actuel et le dispositif rendu obligatoire par la réglementation européenne à partir du 8 avril 2013.

Si vous êtes pilote titulaire d’une licence nationale, votre situation professionnelle est régie depuis le 8 avril 2013 par le règlement européen n° 1178/2011- dit « Aircrew » – qui détermine les exigences techniques et les procédures administratives applicables au personnel navigant de l’aviation civile.

Une procédure de conversion a été mise en place par la Direction de la sécurité de l’aviation civile (DSAC) afin d’obtenir une licence FCL jusqu’au 7 avril 2013. Une nouvelle procédure est en ligne (Formulaire de conversion) pour effectuer la conversion d’une licence nationale vers une licence Part FCL à compter du 8 avril 2013.

La licence Jar FCL ou Part FCL sera obligatoire pour pouvoir continuer à voler au-delà du8 avril 2014, y compris sur aéronefs « Annexe II ».

Quelles sont les licences concernées ?

Licences privées

  • Pilote privé avion : TT
  • Pilote privé hélicoptère : TH

Licences professionnelles

  • Pilote professionnel avion : PP(A)
  • Pilote professionnel hélicoptère : PP(H)
  • Pilote de ligne avion : PL(A)
  • Pilote de ligne hélicoptère : PL(H)

Quelles sont les solutions pour convertir ma licence nationale ?

Vous pouviez choisir :

  • dans le cadre du dispositif transitoire – donc au plus tard jusqu’au 7 avril 2013 – de convertir votre licence nationale en licence “JAR FCL” qui restera valable jusqu’au 7 avril 2018 ;
  • ou attendre le 8 avril 2013 pour demander la conversion de votre licence nationale directement en PART FCL en application du règlement « Aircrew ».

La première solution vous était fortement recommandée car les conditions et les modalités de conversion dans le cadre du dispositif transitoire étaient définies nationalement et offraient une certaine souplesse, ce que le règlement « Aircrew » ne permet plus à partir du 8 avril 2013. En effet, dans certains cas, la conversion directe de votre licence nationale en « Part FCL » peut s’avérer plus difficile.

La note n° 120131/DSAC/PN/LIC du 27 mars 2012 remplaçant la note du 23 août 2011 destinée aux personnels navigants précise ces modalités de conversion.

Comment effectuer la conversion de ma licence nationale ?

Les dossiers de conversion sont traités par les bureaux des licences de votre ressort géographique mais peuvent être traités indifféremment par le bureau de votre choix.

Coordonnées des DSAC interrégionales et services outre-mer
Formulaire de conversion

En savoir plus  :

Définition d’une licence JAR FCL, Part FCL :

Une licence JAR FCL est une licence délivrée selon l’arrêté du 29 mars 1999 modifié relatif aux licences et qualifications de membres d’équipage de conduite d’avions (FCL1) pour les avions et selon l’arrêté du 12 juillet 2005 relatif aux licences et qualifications de membre d’équipage de conduite d’hélicoptères (FCL2) pour les hélicoptères.

Définition d’une licence Part FCL :
Licence délivrée selon le règlement européen 1178/2011.

 Pour en savoir plus